Rechercher dans ce blog

Chargement...

Prochaines animations saison 2014

! Nouveau ! Comme l'année dernière, des séances d'observations à la découverte des Faucons Pèlerins seront proposées cette année à Ivry et à Paris .
Ouvertes à tous, franciliens, parisiens, provinciaux, touristes,... n'hésitez pas à vous inscrire ou à passer nous voir !

Dimanche 20 avril 2014 - Observer les faucons pèlerins à Ivry sur Seine. Les inscriptions sont ouvertes ! (cliquez)


samedi 24 avril 2010

Observation de Patrick BEHR, vendredi 23 avril

En transit dans la capital et un saut à cette cheminée.
14h00 : La Femelle adulte en poste S/B.
14h06 : Arrivé par l'est du mâle adulte chargé d'une proie. Il se pose En SSO/H, sur la passerelle. Tsiocks de toutes part et la femelle rejoint le mâle. Ils disparaissent tous les 2 sur la passerelle. Le repas commence et il tombe des plumes de pigeon, ce ne sont pas des plumes de pigeon ramier.
14h20 : Fin d'obs pas de mouvement.



Patrick BEHR

lundi 19 avril 2010

Aperçus puis perdus face au soleil

Bonjour,
A 13:00, pas de pèlerin visible depuis le quai Auguste Deshaies, en Sud-Est. Il nous faudra attendre quinze minutes pour en voir deux en vol, prendre lentement de l'altitude, puis, face au soleil, les perdre de vue.
Pas revus jusqu'à notre départ à 14:00.

2 petits gravelots, 2 bergeronettes grises, 5 colverts mâles, 1 cygne, 1 goéland immature en vol, 2 sternes pierregarin en vol, puis en action de pêche et au moins 12 hirondelles de rivage.

mercredi 14 avril 2010

Rebelote

P'tit passage rapide en milieu de journée :
13h11 : En arrivant, je les vois cercler en couple non loin de la cheminée, le mâle a semble t'il quelque chose dans les serres. Le temps de se garer à mon emplacement habituelle rue Sallnave pour être bien en face de la bande bleue Sud, les deux tourtereaux se sont posés... hop un coup de jumelle, je vois le mâle partir direction Vitry. La femelle est posée en fenêtre S/Milieu, avec la proie ou plutôt les restes d'une proie que le mâle à dû lui filer.
13h30 : En partant, je jette un coup d'oeil de la fenêtre de la voiture et j'aperçois le mâle se diriger vers la femelle pour un accouplement de quelques secondes (comme d'habitude vous me direz) puis je le vois disparaître en se dirigeant vers l'Ouest.



A suivre pour une éventuelle nichée tardive...
Moi aussi, demain c'est vers une autre contrée, mais plus orientale, vers laquelle je dois me diriger (faut bien prendre des vacances de temps en temps :-) et je suivrai donc tout cela à distance.
Je compte sur vous pour assurer le suivi et m'envoyer vos observations ;-)))

mardi 13 avril 2010

HS : Non à l’abattage de 3 200 arbres par RTE en forêt de Sénart

Je me permets de relayer cet appel !
Tout est dit est dans le titre, il ne vous reste plus qu'à signer.

Non à l’abattage de 3 200 arbres par RTE en forêt de Sénart

dimanche 11 avril 2010

Un accouplement... une offrande de proie... décidément ya du suspense !!!

J'arrive à 18h30, le ciel est assez couvert, il fait tres frais et le vent NE n'arrange pas les choses !

Je repère immédiatement la femelle en S/B. Alors que j'ouvre le coffre pour sortir la longue vue, j'aperçois le mâle en vol qui se dirige vers la femelle... et qui se pose sur son dos pour y rester environ 4s puis il se jette dans le vide tourne un peu et se repose sur la cheminée. Il n'y a pas de doute c'est un accouplement !
18h37 : La femelle décolle, cercle plusieurs fois, entre plusieurs battements d'ailes elle profite du vent fort pour faire de longs vols planés puis elle se repose sur la fenêtre à côté de la S/B.

Entre temps, je suis rejoins par Jérémy JUDIC accompagné par une amie ornitho et nous avons tout le loisir d'observer entre autres :
  •  Le mâle entrer directement dans la fenêtre S/B.
  •  Le mâle se montrer dix minutes plus tard, cercler puis se poser sur la rembarde en S/Haut, y rester un bon moment (toilette...) :

vendredi 9 avril 2010

Un cygne sur la Seine... mais aucun signe de couvaison donc de ponte...

... En effet, la femelle en Sud/Milieu et le mâle en Sud/Bas... pendant plus d'une heure de promenade/observation ce soir de 19h20 environ jusque plus de 20h30.


En bord de Seine, le ballet de 8 hirondelles de rivage et le cygne vu mercredi est toujours présent.



Le mâle, qui disparaît à plusieurs reprises à l'intérieur de la fenêtre S/B, a quand même daigné faire un petit tour pour se reposer côté Ouest.



Quand je suis parti, j'ai donc laissé la femelle à la même place.

mercredi 7 avril 2010

Pas d'oeufs pour Pâques... toujours pas d'oeufs aujourd'hui :-(

Retour sur le lundi de Pâques :

Jérémie JUDIC m'a laissé un message :
"Juste pour ajouter mon passage du lundi matin sur le site d'Ivry. arrivé sur place à 10 h 30 le couple est en poste: femelle SSE/Milieu posé à même le sol et le mâle fenêtre S bas posé sur le barreau. Pendant trois quart d'heure, le couple reste ainsi, le mâle vaguant à ses occupations de toilettage et d'étirement aile gauche et queue. Durant cette période, plusieurs échanges visuels sont notés. A 11h20 le mâle se décide et prend son envol, effectue un 1er tour dans les environs et revient se poser. A 11 h30, le mâle repars avec un vol plus déterminé cette fois-ci. je le perd de vue lorsqu'il s'éloigne derrière les bâtiments direction SE. Puis la femelle s'élance à son tour direction SE fait le tour de la cheminée et part en direction opposée, où je retrouve dans mes jumelle la silhouette du male, et je les perds tous les deux de mon champ de vision. il est déjà midi et je dois y aller. Je repasserai, promis!"
P. Derennes a aussi vu les deux faucons en fin de matinée, avec semble t'il une offrande du mâle à la femelle (le mâle a déposé une proie sur une fenêtre et a laissé la femelle la déguster).
Également, obs de 4 hirondelles de rivages au niveau du Chinagora. (Nicheuses sous le pont d'Ivry ! voir l'article de F. Malher sur la crise du logement chez les oiseaux : http://lesoiseauxenville.skyblogs.be/archive-month/2008-01)
P'tit retour d'Alban Larousse, également, qui s'y est rendu le soir pour cloturer ce week end pascalien :
 "Je viens de m'y jeter une heure de 19h15 à 20h25.
Juste le mâle visible (toilettage), 2-3 tournicotons et 1 belle attaque sur oiseau invisible raté.
Absolument pas vu l'ombre de la femelle (tout comme un papa et son fils qui étaient là depuis 19h avec juste appareils photos).
Ai vu passer une rondelle rustique et 4 Riparias traînaient au dessus de moi et  la Seine.
A 20h15 le mâle a filé vers la Seine et Alfortville.
+ 2 perruches à collier ( Charenton => Vitry)"
Aujourd'hui en tout cas rien de neuf puisque Alban, toujours, a revu la femelle posée côté Sud vers 14h30 qui avait l'air de digérer un repas tout frais (une plume collée à une serre). Le mâle n'était pas visible après un coup d œil côté quai de Seine.
Pour ma part, j'y suis passé aussi une 'tite heure de 19h à 20h... les deux étaient là côté Est
Le mâle était complètement immobile tandis que la femelle a passé au moins un quart d'heure à manger une proie dissimulée dans une fenêtre (ça donne faim la grossesse).
Rien sur la Seine à part un cygne bien seul. Je n'ai pas vu d'hirondelles...
Pour les photos, on repassera... :-)  Temps trop couvert, fin de journée, j'ai aucune photos potables :-(

lundi 5 avril 2010

Des oeufs pour Paques ?? ;-)

Superbe les photos de Patrick d'hier!!

Je voudrais juste ajouter à son message l'observation suivante :-) :

20h28 : La femelle ne bouge pas de la fenêtre SSE/Milieu, quand tout a coup le mâle, qui devait être caché de l’autre côté, apparait avec une proie, cercle un peu puis la pose en fenêtre Sud/Bas, la femelle va le rejoindre au niveau de cette fenêtre, puis le mâle va rentrer la proie à l'intérieur de la fenêtre. Ils sont l'un à côté de l'autre et je vois clairement le mâle s'incliner et se redresser plusieurs fois de suite.
Cela à une signification, en effet, d'après R.J. Monneret dans le livre Le faucon pèlerin :
"Lorsque le mâle et la femelle se rejoignent sur l'aire, ils développent une série de comportements caractéristiques, qui s'apparentent à des "courbettes" ou des "salutations", dont la fonction est probablement de maîtriser leur agressivité intra-spécifique à l'approche des accouplements".
Une photo d'hier soir :

    Le mâle en Sud/Bas. La femelle, au dessus, la tête entre les épaules, les sous-caudales gonflées (?).

Une autre photo, de la femelle, prise samedi par Thierry Josse, qui est resté un petit quart d'heure seulement, merci à lui :



Yacine

Dimanche 04 avril, de 17h45 à la nuit : une tête de pigeon et un accouplement...

De 17h45 à 19h00, il ne se passe rien, la femelle est posée en SSE/Milieu.

19h05 : Décollage de la femelle et ballades aériennes, un peu plus tard le mâle arrive et s'engouffre en vol directement derrière le rebord de la fenêtre Sud/Bas.

19h10 : Il réapparait et fait un brin de toilette.

19h28 : Il fait deux passages aériens sans rien dans les serres puis se repose en Sud/Bas où il récupère... une tête de pigeon !!! Il la rogne un peu et s'en va la promener à plusieurs reprises en poussant des cris... se reposant régulièrement pour la grignoter.

Sur la photo, la tête de pigeon est dans la serre gauche.


19h43 : La femelle prend l'air et se repose en SSE/Milieu ; le mâle se pose à côté ; stupidement je quitte la scène des yeux puis, quelques secondes plus tard, des battements d'ailes frénétiques attirent de nouveau mon œil et... un accouplement se déroule sous nos yeux !! C'est la première fois que je l'observe !! Effectivement cela dure à peine quelques secondes, juste le temps pour moi de pixeliser le mâle s'arrachant !

Fin d'étreinte


... puis chacun vaque à ses occupations.

J'ai enfin fait la connaissance de Yacine puis Alban, observateurs très assidus des pèlerins d'Ivry !!

Nous partons à la nuit "noire".

samedi 3 avril 2010

Samedi 03 Avril, de 16h10 à 17h15, ça plaaaaane pour le mâle...

Arrivée vers 16h10, au pied de la rampe du pont d'Ivry et ... aucun pèlerin de visible mais un cini chante à pleine gorge, posé à quelques mètres puis en vol.

Je reste quelques minutes à ce poste et ne vois rien d'autre sur cette face de la cheminée qu'un pigeon sp en sud haut ...
Vers 16h30, je fais le tour de la cheminée par le quai et trouve la femelle installée côté nord en haut, posée sur le bord de la passerelle, immobile, les plumes toutes gonflées.

Un Rougequeue noir chante sur les bords de Seine.

Quelques minutes plus tard, elle décolle mollement tourne auprès de la cheminée et le mâle arrive les serres vides pour se poser en ESE/Bas, hors de vue de mon poste d'observation ; je le retrouve penché en avant, la queue à l'horizontale, comme s'il mangeait quelque chose derrière le rebord de la fenêtre.

Vers 16h40, la femelle est perchée en Est les plumes bien gonflées, puis sur la rambarde qui ceinture la passerelle en ENE/Haut ; elle a toujours les plumes gonflées ; elle décolle ensuite plein Est, prend une ascendance et pique comme un obus en trois temps pour redresser sa course souplement et finir en chandelle ! pas vu de proie potentielle ... de l'intimidation ?

Elle revient se poser, semble-t-il, côté ouest ... hors de vue.

Je me rends donc côté ouest où je ne la retrouve pas ... le mâle quitte son repas supposé pour se poster en O bas puis disparait alors que je guette le ciel à la recherche de la femelle ...

A 17 h 00, il me passe au dessus de la tête, à basse altitude ... et vole mollement se laissant pour partie dériver avec les rafales de vent.




A 17h15, un nuage noir menaçant me conduit à quitter les lieux, mais trop tard ...

P'tit passage en soirée hier soir...

Vers 20h, je trouve la femelle en fenêtre Est Nord Est / Milieu, elle est de dos et ne bouge pas d'un poil. Le temps est très nuageux, le ciel est très gris, pas terrible pour tester mon nouveau matos (un reflex Olympus E520 + objectif manuel Tamron 1:5.6 300 mm qu'on m'a prêté) et débuter dans la photo :-)

A 20h24, le mâle arrive et se pose côté Sud.

20h30 :  Il commence à faire bien nuit surtout avec ce ciel bien couvert, la femelle cercle puis se pose côté Sud aussi. Je vais la rejoindre...

20h39 : Malgré la nuit, je suis au jumelle un des oiseaux qui cercle se repose, cercle de nouveau et se repose en SSE/Bas, il semble qu'il soit entré directement dans la fenêtre. Peut être à l'abri de la pluie qui commence à s'intensifier ?