Rechercher dans ce blog

Chargement...

Prochaines animations saison 2014

! Nouveau ! Comme l'année dernière, des séances d'observations à la découverte des Faucons Pèlerins seront proposées cette année à Ivry et à Paris .
Ouvertes à tous, franciliens, parisiens, provinciaux, touristes,... n'hésitez pas à vous inscrire ou à passer nous voir !

Dimanche 20 avril 2014 - Observer les faucons pèlerins à Ivry sur Seine. Les inscriptions sont ouvertes ! (cliquez)


vendredi 29 juillet 2011

Le retour du pèlerin par Nicolas Orhant

En complément du message  des faucons et des hommes, voici un super court métrage sur l'histoire de la conservation du Faucon pèlerin en France. Il avait été projeté lors de la soirée grand public du premier colloque national sur le faucon pèlerin organisé par la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO).


Le retour du Pèlerin from Nicolas ORHANT on Vimeo.
L'histoire de la conservation du Faucon pèlerin en France raconté par Michel Terrasse.

Réalisé dans le cadre du Master "Réalisation de documentaire animalier" de l'IFFCAM, les images ont été tournées en avril et mai 2010 uniquement, sur plusieurs sites de différentes régions.


Le lien de la vidéo : http://vimeo.com/17705243. Merci Nicolas !

jeudi 28 juillet 2011

Un vélib' à la mer !

  • Sur la cheminée, vers 18h30, un individu côté Est et l'autre à gauche de la fenêtre Sud/bas. Les deux adultes ? un jeune et un adulte ? deux jeunes ? (pas de longue vue avec moi).
sur la fenêtre Est/Bas
les deux pèlerins, chacun dans leur coin
Sur la fenêtre côté Sud, d'après la couleur du bec et le plumage qui paraît bien brun, je pencherais pour une des jeunes femelles. Adélie ?

  • En quai de Seine, sur la rambarde il y a au moins 110 mouettes, sans compter celles en vol :

Discret mais pas assez pour que je ne le remarque pas, ce petit rat (ou surmulot ? je ne m'y connais pas  en rongeur !),  s'est jeter à l'eau pour récupérer un bout de pain me semble t'il.
Insolite : beaucoup moins discret, (je ne sais pour quelle raison) ce Vélib' parisien ne s'est pas jeté à l'eau tout seul !! 

samedi 16 juillet 2011

Le pigeon blanc du 14 juillet 2011

Jeudi matin entre 10h30 et 11h30

Départ d'un pèlerin quand j'arrive


un pèlerin est déjà sur la tour (celui à gauche) quand arrive celui avec le pigeon blanc
un pèlerin commence son repas et l'autre piaille 

Adélie arrive en paillant , tourne autour de la tour et repars aussi sec
le 2ème continue son repas

le 1er reste à sa place et l'autre se planque pour plumer son pigeon ( les plumes volent ;o))
Je fais le tour jusqu'au pont au graffiti (passerelle Ivry/Charenton).. et après tout le monde a disparu et je ne reverrai rien ... 
Thierry

mercredi 13 juillet 2011

Sous la pluie

Hier matin, sous une pluie battante... des photos prises de l'abri bus :-)

C'est le même individu qui a décollé et est revenu aussi sec à la tour.

Thierry
Photo d'Adélie prise sur son perchoir le 11 juillet vers 17h15.
On ne le voit pas mais à quelques mètres en dessous d'elle, un pigeon ramier continue de couver sur son nid.

photo JB

lundi 11 juillet 2011

Faute de grives, on mange des merles !

Dimanche 10 juillet 2011 :
Vers 15h50 : rien sur le toit, ni sur la cheminée d'usine... quelques minutes plus tard, le maître des lieux, Shahin arrive de l'est tel un missile ! il décrit une courbe et va se poser directement à l'emplacement de l'aire.


Il entre dans la fenêtre Sud/bas et semble gratter à l'intérieur puis se pose sur le rebord, le plumage ébourrifé, majestueux. 
Il ne bougera pas pendant toute la séance d'observation (pèlerin + quai de Seine) d'un peu plus de deux heures...
Ou sont passés les jeunes ?... et Susan ?
Je me pose la question en allant inspecter la rambarde en quai de Seine à la recherche de mouettes baguées... et oui la saison à déjà commencée et je commence à être accro :-) j'ai attrapé le virus du contrôle de mouettes baguées et ça commence à me plaire, c'est grave docteur ? ;-)
Faute de pèlerins donc il y'a les mouettes et aujourd'hui je n'ai pas été déçu ! sur environ 50 mouettes 4 lectures de bagues : deux tchèques, une belge, une polonaise. Pas déçu mais juste un peu frustré d'avoir eu seulement une lecture de bague complète.
J'en reparlerai sur mon blog perso dès que j'ai le temps... (voir : http://ornithonline.blogspot.com/2011/07/tcheque-ca.html)

Shahin était toujours là juste avant 20h.

photo Caty

photo Caty

Yacine

jeudi 7 juillet 2011

Chasse aux martinets pour Adélie et Shahin

Cet après-midi (7 juillet) vers 17 heures, j'ai pu voir Adélie partir seule vers l'Est, traverser le fleuve et utiliser les ascendances au-dessus des immeubles en face pour s'élever facilement jusqu'à une bonne altitude. 

Puis je l'ai vue accélérer en légère descente, ailes en flèche vers un martinet, l'attaquant par dessus et par derrière, qui lui échappe sans problème en piquant en split-s a son approche. Elle remonte ensuite, tourne un peu aux alentours, puis amorce un piqué plus raide vers un autre martinet environ 10m en-dessous d'elle qui, lui aussi, lui échappe immédiatement dès qu'il la voit piquer, encore une fois en faisant un demi-tour rapide en split-s et en piquant dans la direction opposée (maneuvre du "ciseau vertical") Adélie ne cherche pas à le poursuivre et remonte directement dès qu'elle le voit changer brusquement de direction.

Après ces deux tentatives manquées, elle parcourt un peu les environs, volant plus près du sol et autour des immeubles, parfois à peine a 2m de leurs façades (à la recherche d'ascendance ?), j'avais même cru un moment qu'elle allait se poser sur le toit... malheureusement personne n'était visible aux balcons pour profiter du spectacle :-p après un moment de ce petit jeu, elle revient se poser sur le toit de l'usine.

Ces progrès dans tous les domaines de vol (aussi bien battu que plané, ascendant, piqué...) sont indiscutables par rapport à la semaine dernière ; et incomparables à ce qu'elle pouvait faire au moment ou on l'avait relâchée (c'est-a-dire à peine garder une altitude constante en vol battu...).
... et le fait qu'elle commence a essayer de chasser d'elle-même est aussi très encourageant, même si ces premières tentatives sont infructueuses, se frotter a une proie réelle ne peut qu'accélérer son entraînement. Même si, pour des raisons évidentes, elle a du retard sur son frère et sa sœur, je ne doute pas qu'elle parviendra à s'en sortir si elle continue à s'améliorer à ce rythme : elle a déjà nettement moins peur de prendre de la vitesse, est plus agile, et parvient à s'élever beaucoup plus vite qu'avant.
Mais il est aussi possible que ce qu'elle fait aujourd'hui représente le meilleur dont elle est capable compte tenu de sa blessure. Dans ce cas je ne sais pas si cela sera suffisant pour être indépendante.
Donc ''wait and see'' comme on dit...

Puis vers 19h, on a eu droit à une démonstration nettement plus impressionnante, de la part de l'as absolu du combat aérien contre martinets : monsieur Shahin lui-même s'il vous plait!

Il est parti de la tour, s'est élevé un peu plus haut, puis a fait un piqué très raide vers le toit de l'usine pour gagner de la vitesse, avant de redresser en une descente légère vers le fleuve, ailes en flèche, mais entrecoupée de quelques battements vigoureux, puis il a stabilisé son altitude a environ 25m au dessus du sol et, en arrivant au dessus du fleuve, a commencé à monter légèrement en conservant sa vitesse ; l'ensemble de la manœuvre (piqué raide, puis léger, puis stable, puis remontée légère) décrivant une longue courbe elliptique très élégante. Il a ensuite disparu derrière une ligne d'arbre qui bloquait ma vue et , quand je le retrouve dans l'objectif de mes jumelles quelques secondes plus tard, il est 20m plus haut, en train de planer très lentement, ailes largement ouvertes... et tient un martinet dans ses serres !
Il a dû continuer à voler bas et vite jusqu'à arriver en-dessous de sa cible et , à ce moment, a utilisé sa vitesse pour monter brusquement et précisément sur elle a la verticale (manœuvre de la ''chandelle'') et la frapper par dessous, prenant le martinet complètement par surprise : c'est une des techniques de chasse typiques du faucon pèlerin (et accessoirement aussi des pilotes de chasse depuis la seconde guerre mondiale).
Après cela, il ne s'est pas attardé en l'air et, après un petit tour d'honneur autour de l'usine en tenant sa proie, s'est posé directement dans la tour pour un dîner bien mérité !

mercredi 6 juillet 2011

Un reportage de la Mairie d'Ivry sur les premiers bébés faucons pèlerins ivryens !

Un reportage de la Mairie d'Ivry sur seine qui retrace un peu cette saison de reproduction qui fut passionnante... et qui n'est pas terminée, j'espère que cette reproduction urbaine exceptionnelle à Paris (presque!) de ce rapace mythique va faire prendre conscience aux gens de la beauté de la nature et leur donner envie de s'y intéresser et de la protéger !

Lhebdo.net n°91 - 6 juillet 2011 - www.ivry94.fr :
Trois fauconneaux pèlerins, espèce qui a été menacée d'extinction, sont nés au printemps à Ivry. Yacine A., ornithologue amateur, nous fait le récit de leurs premiers battements d'ailes.



Un grand merci aux journalistes Catherine Mercadier et Alain Villatte et aux photographes du blog.

mardi 5 juillet 2011


Lundi 4 juillet 2011 (de 17h15 à 19h30 environ).
Toute la famille était présente à un moment ou à un autre; Shahin a fait une grosse sieste sur l'aire; Adélie a quitté le toit de la CPCU vers 18h20 pour une très longue escapade à l'Ouest. Ci-dessous, les photos des 3 fauconneaux:

- Pat (petite tache blanche sous l'aile droite)


- Marcelle (la bague noire semble avoir disparu?)


- Adélie (bague rouge et aile gauche endommagée)


JB

dimanche 3 juillet 2011

Ballets aériens

D'autres photos que l'échange de proie du 13 juin de Caty... provenant du site beneluxnaturephoto. Merci à Philippe qui m'a gentiment autorisé à les utiliser pour le blog :-)

  • Jeux et apprentissages :

  • Lors de l'échange de proie :



  •  En Vol, tels des avions de chasse :

- Marcelle, ici Papa Alpha Tango, je suis positionné juste derrière toi, est ce que tu me reçois ?
- Je te reçois 5 sur 5 !
- Demande autorisation à te survoler ?
- Affirmatif, survol autorisé
:-)

Photos : Philippe Lichtfouse

26 juin 2011 - Shahin, Pat et Marcelle

Dernier lot de photos du 26 juin. 
Shahin avec une autre proie plus petite et récupérée par Marcelle.
Désolée si je ne maîtrise pas très bien compression ,couleurs et densité... ça m'a l'air bien clair..
Juste pour entretenir les infos sur l'activité du site..

La blessure d'Adélie

Toujours le 26 juin quelques clichés qui montrent la blessure d'Adélie. Elle vole apparemment très bien comme ça autour de la cheminée avec ses frère et soeur, mais sera- t- elle assez rapide pour chasser ??

Clichés du dimanche 26 juin - Apport d'un biset

Bonjour c'est mon premier post sur ce blog. 
Shahin apporte un pigeon biset qui sera passé sur la rambarde au pied de la tour... je ne sais pas si c'est Marcelle ou Pat qui le prend. Après le père souffle un peu....



samedi 2 juillet 2011

Quelques photos de la semaine

  • Pour commencer, d'autres facettes de la cheminée des pèlerins :



La passerelle Ivry / Charenton le pont, chère à Jean !

La face Ouest de la cheminée et... au premier plan , La plateforme du bâtiment pour ceux qui n'avait pas vu.
  • Le 28 juin alors qu'il faisait très chaud, un jeune se met à l'ombre sur la cheminée. La pauvre Adélie était visible sur le toit, le bec ouvert... comme les mouettes sur la rambarde. Dont une était baguée mais je m'en suis rendu compte après, des photos ICI !

 Un nourrissage le même jour, Shahin apporte une petite proie à Adélie et repart aussitôt :


En bord de Seine, d'autres nourrissages... au moins un petit de bergeronnette des ruisseaux se fait nourrir par ses parents au niveau des arbres entre le début du port d'Ivry et la passerelle :

Désolé pour le support :-) c'est le seul moment ou il a pu être coopératif !
  • Jeudi 30 juin, la famille de cygnes (9 jeunes !) aperçu pour la première fois dimanche dernier, apparaît en longeant les palplanches sous le Chinagora :

Ce jour là, j'ai vu Shahin et deux jeunes sur la cheminée et aucun sur le toit.

Un jeune est posé en bas à gauche de l'aire et Shahin est en haut sur le fanal éteint

Egalement, un martin pêcheur (première sur le site pour moi !) et une jeune mouette baguée (une tchèque), je vous tiens au courant une fois que je connaîtrais la provenance précise.

  • Vendredi 1er juillet (de 10h à 11h environ)
    De retour d'un bref périple en Bourgogne et dans le Jura où je n'ai pas vu de FP mais pas mal de milans (noirs et royaux) et surtout des buses, parfois en famille. La plus "photogénique" était à l'entrée d'Arnay-le-Duc (Côte d'Or); elle venait de décoller d'un pré où elle avait capturé un campagnol....


    A Ivry vers 10h10 (observations faites depuis le début du pont), Adélie prend le soleil sur la rambarde qui parcourt le toit de la CPCU; un petit brin de toilette, puis elle va se poser sur le centre du toit. Un autre faucon, probablement un jeune, est visible à la fenêtre située à droite de l'aire; il est vautré sur le rebord, les yeux clos. Il quitte la tour vers 10h30.
    Un peu avant 11h (depuis la rue Sallnave), deux faucons se dirigent vers la cheminée, l'un poursuivant l'autre. Le 1er (identifié ensuite comme étant Marcelle) se pose sur une fenêtre de la tour à gauche de l'aire et le second, vraisemblablement Pat car sa silhouette (vue à contre-jour) paraissait plus petite, bifurque au dernier moment pour disparaître en direction de Charenton.
    Quelques minutes plus tard, Marcelle s'envole, plane longuement au-dessus du site, revient vers la cheminée, hésite 2/3 fois sur l'endroit où elle va se poser et opte en définitive pour une fenêtre orientée Ouest. Les photos (de mauvaise qualité) montrent qu'elle tenait une petite proie dans ses serres.
    Je pense donc avoir vu tous les membres de la fratrie, sous réserve que le "poursuivant" soit bien Pat !

    JB

  • Vendredi 1er juillet, en fin de journée : Susan est sur la cheminée, les jeunes femelles font une apparition sur le toit. Je n'ai pas vu les mâles...



Cette photo d'Adélie montre que la bague en plastique rouge est entrain de s'enlever, espérons qu'elle ne reste pas coincée et qu'elle ne l'entrave pas encore plus dans son dur apprentissage déjà difficile de par sa blessure !
Adélie à droite et Marcelle à gauche. On ne le voit pas mais quelque chose démange Adélie !
En effet, sur les photos suivantes, on voit qu'elle avait une forte envie d'aller embêter sa soeur qui ne demandait rien à personne.