Rechercher dans ce blog

Prochaines animations saison 2015

! Nouveau ! Comme l'année dernière, des séances d'observations à la découverte des Faucons Pèlerins sont proposées cette année à Ivry et à Paris .
Ouvertes à tous, franciliens, parisiens, provinciaux, touristes,... n'hésitez pas à vous inscrire ou à passer nous voir !

Samedi 18 avril 2015 - Observer les faucons pèlerins à Ivry sur Seine. Les inscriptions sont ouvertes ! (cliquez)

Samedi 16 mai 2015 - Observer les faucons pèlerins à Ivry sur Seine. Les inscriptions sont ouvertes ! (cliquez)

samedi 2 juillet 2011

Quelques photos de la semaine

  • Pour commencer, d'autres facettes de la cheminée des pèlerins :



La passerelle Ivry / Charenton le pont, chère à Jean !

La face Ouest de la cheminée et... au premier plan , La plateforme du bâtiment pour ceux qui n'avait pas vu.
  • Le 28 juin alors qu'il faisait très chaud, un jeune se met à l'ombre sur la cheminée. La pauvre Adélie était visible sur le toit, le bec ouvert... comme les mouettes sur la rambarde. Dont une était baguée mais je m'en suis rendu compte après, des photos ICI !

 Un nourrissage le même jour, Shahin apporte une petite proie à Adélie et repart aussitôt :


En bord de Seine, d'autres nourrissages... au moins un petit de bergeronnette des ruisseaux se fait nourrir par ses parents au niveau des arbres entre le début du port d'Ivry et la passerelle :

Désolé pour le support :-) c'est le seul moment ou il a pu être coopératif !
  • Jeudi 30 juin, la famille de cygnes (9 jeunes !) aperçu pour la première fois dimanche dernier, apparaît en longeant les palplanches sous le Chinagora :

Ce jour là, j'ai vu Shahin et deux jeunes sur la cheminée et aucun sur le toit.

Un jeune est posé en bas à gauche de l'aire et Shahin est en haut sur le fanal éteint

Egalement, un martin pêcheur (première sur le site pour moi !) et une jeune mouette baguée (une tchèque), je vous tiens au courant une fois que je connaîtrais la provenance précise.

  • Vendredi 1er juillet (de 10h à 11h environ)
    De retour d'un bref périple en Bourgogne et dans le Jura où je n'ai pas vu de FP mais pas mal de milans (noirs et royaux) et surtout des buses, parfois en famille. La plus "photogénique" était à l'entrée d'Arnay-le-Duc (Côte d'Or); elle venait de décoller d'un pré où elle avait capturé un campagnol....


    A Ivry vers 10h10 (observations faites depuis le début du pont), Adélie prend le soleil sur la rambarde qui parcourt le toit de la CPCU; un petit brin de toilette, puis elle va se poser sur le centre du toit. Un autre faucon, probablement un jeune, est visible à la fenêtre située à droite de l'aire; il est vautré sur le rebord, les yeux clos. Il quitte la tour vers 10h30.
    Un peu avant 11h (depuis la rue Sallnave), deux faucons se dirigent vers la cheminée, l'un poursuivant l'autre. Le 1er (identifié ensuite comme étant Marcelle) se pose sur une fenêtre de la tour à gauche de l'aire et le second, vraisemblablement Pat car sa silhouette (vue à contre-jour) paraissait plus petite, bifurque au dernier moment pour disparaître en direction de Charenton.
    Quelques minutes plus tard, Marcelle s'envole, plane longuement au-dessus du site, revient vers la cheminée, hésite 2/3 fois sur l'endroit où elle va se poser et opte en définitive pour une fenêtre orientée Ouest. Les photos (de mauvaise qualité) montrent qu'elle tenait une petite proie dans ses serres.
    Je pense donc avoir vu tous les membres de la fratrie, sous réserve que le "poursuivant" soit bien Pat !

    JB

  • Vendredi 1er juillet, en fin de journée : Susan est sur la cheminée, les jeunes femelles font une apparition sur le toit. Je n'ai pas vu les mâles...



Cette photo d'Adélie montre que la bague en plastique rouge est entrain de s'enlever, espérons qu'elle ne reste pas coincée et qu'elle ne l'entrave pas encore plus dans son dur apprentissage déjà difficile de par sa blessure !
Adélie à droite et Marcelle à gauche. On ne le voit pas mais quelque chose démange Adélie !
En effet, sur les photos suivantes, on voit qu'elle avait une forte envie d'aller embêter sa soeur qui ne demandait rien à personne.