Rechercher dans ce blog

Prochaines animations saison 2015

! Nouveau ! Comme l'année dernière, des séances d'observations à la découverte des Faucons Pèlerins sont proposées cette année à Ivry et à Paris .
Ouvertes à tous, franciliens, parisiens, provinciaux, touristes,... n'hésitez pas à vous inscrire ou à passer nous voir !

Samedi 18 avril 2015 - Observer les faucons pèlerins à Ivry sur Seine. Les inscriptions sont ouvertes ! (cliquez)

Samedi 16 mai 2015 - Observer les faucons pèlerins à Ivry sur Seine. Les inscriptions sont ouvertes ! (cliquez)

mercredi 27 avril 2011

En attendant les preuves d'éclosions...

  • Lundi 25 avril 2011 : quelqu'un aurait t'il une échelle assez grande pour aller chercher les oeufs de Pâques cachés là haut ?!!!
Plus sérieusement... les obs de Pierre et Quentin (voir son commentaire du post du lundi 18 avril), plus matinaux que moi. 

8H35 : aucun individu visible de la terrasse d' Orange.

8H45 : départ en vol d'attaque d'un individu de la face Est de la cheminée au dessus du fleuve, retour  après échec du faucon en fenêtre Sud Sud Ouest intermédiaire, identification de Shahin qui vocalise le corps horizontal en regardant en direction de l'aire. 
Le tiercelet fait plusieurs vols aller et retour entre son reposoir habituel et  la passerelle haute dont il parcourt la coursive à la recherche supposée d'un reste de proie. Sur le lardoir, il remonte à son poste d'observation sur le montant du fanal balise Sud; scrute l'horizon en direction des cheminées de Vitry avec un hochement de tête caractéristique des rapaces en chasse et plonge en vol d'attaque........ suivi d'un nouvel échec !! 
Retour  à son poste en fenêtre Sud Sud Ouest en surplomb de l'aire.
Susan apparaît sur le bord de la margelle poussant des cris de quémande de nourriture et retourne sur ses oeufs. On distingue parfaitement son balai qui remonte sur le rebord.

Shahin sur la coursive du haut. photo QD

Il est 10H15 et je pars en empreintant la rue Sallnave ou je fais connaissance de Quentin, téléobjectif au poing trahissant son intérêt pour le site. Mon départ est oublié et nous évoquons nos observations. En fait Quentin arrivé une demi heure avant a déjà vu une première attaque sans succès du tiercelet ce qui confirme si besoin est que les proies conservent toujours une chance d'en réchapper. Le tiercelet repart pour escorter un crécerelle rentré dans le périmètre d'exclusion de l'aire et  qui se fait accompagner sans agressivité au dessus du fleuve.

La forme sans doute lasse d'attendre part en direction de Vitry laissant son nid suivi de Shahin.  Retour de Susan visiblement plus efficace avec une proie volumineuse en grande partie plumée et qui se pose en fenêtre Sud Sud Ouest basse puis rejoint l'aire avec sa prise !!! Je propose à Quentin de retourner sur le parking Orange d'ou on devine mieux les faits et gestes des protagonistes. 
VA T'IL Y AVOIR NOURRISSAGE ?? Retour du tiercelet à son poste... La forme déplace la proie dont on voit des rémiges blanches (pigeon ou mouette?) en se positionnant la tête au dessus de l'emplacement supposé des oeufs (ou des poussins ?!!).
Elle plume vigoureusement sa prise, prend quelques beccades... j'exulte déjà de joie en compagnie de Quentin mais soudain elle soulève son pat, se retourne vers l'angle du poteau et attaque son repas !!!

photo QD
11h15 : C'est la douche froide et nous, nous quittons le site tout penaud... A quand l'éclosion ???

Pierre


photo QD
________________

On s'est manqué puisque je suis arrivé vers 11h10, directement rue Sallnave.


Susan est entrain de couver. Jusqu'alors discrète, elle semble apprécier nous montrer ostensiblement son popotin en cette fin de couvaison.


Sur le chemin pour aller rejoindre la colonie d'hirondelles de rivage du pont d'Ivry, rougequeue noir et serins cini m'accompagnent. Je vais même surprendre un accouplement du couple de serins cini sur un arbuste dans l'enceinte de l'entreprise Cegla.

Rougequeue noir chanteur.
Couple de serins cini
Je suis posté au niveau de la colonie des hirondelles de rivage, longue vue braqué sur Susan, le mâle arrive vers 12h10 et se pose sur la fenêtre à droite de l'aire... puis je ne sais pas si il y a eu relais de couvaison puisque j'étais occupé à discuter avec un jeune homme, au demeurant très sympathique, qui commençait à pêcher au dessus de la colonie... la sensibilisation et la protection de la nature passe avant l'observation !!
photo T. Josse du 17 avril 2011.


Une vidéo de Shahin alors qu'il vient juste de se poser :


Désolé pour la qualité de mes vidéos plus expérimentales qu'autre chose ;-p
En attendant mieux, je me contente de coller mon petit camescope acheté pour la naissance de mes jumeaux (les jumeaux... c'est pour montrer l'exemple aux faucons ;-p !) à ma longue vue Olivon T80 que voici ( la LV pas les jumeaux) :


  • Ce matin, mercredi 27 avril :


Pour finir un message de Fabienne David de la LPO, Mission Rapaces, qui nous aidera à y voir plus clair et qui complète le commentaire du 20 avril de P. Behr que je recopie juste en dessous :
"Salut Yacine,

Je réagis à ton commentaire laissé sur faune IDF (faune-iledefrance.org) sur la femelle qui couve toujours.
Il faut savoir que :
- la femelle débute la couvaison à partir de la ponte du dernier œuf ou avant dernier œuf, les œufs étant pondus à intervalles de 24h,
- la femelle continue de « couver » les poussins au moins pendant leurs 5 premiers jours, ceux-ci étant incapables de réguler leur température. Lorsque la femelle est visible, tu peux souvent noter l’attitude caractéristique de la femelle, couvant avec les ailes écartées pour couvrir les jeunes (lorsqu’ils sont 3-4) qui occupent plus d’espace qu’une ponte."

D'abord, sur Nancy, 2010 : 42 jours d'incubation et 2011 : 39 jours.

Pour les nourrissages le rythme est de 6 à 7 fois par jour du lever au coucher du soleil et très rapidement dès les premières éclosions.

Ils les couvent, puis protègent encore au moins 10 jours après l'éclosion ce qui fixe au moins 1 des 2 parents sur l'aire.

Après cette période vous devriez voir plus souvent, simultanément les 2 parents en dehors de l'aire.

Source : les caméras 2010 de Nancy, ND de Lourdes.
Tchô
Merci à eux !
Enregistrer un commentaire