Rechercher dans ce blog

Prochaines animations saison 2015

! Nouveau ! Comme l'année dernière, des séances d'observations à la découverte des Faucons Pèlerins sont proposées cette année à Ivry et à Paris .
Ouvertes à tous, franciliens, parisiens, provinciaux, touristes,... n'hésitez pas à vous inscrire ou à passer nous voir !

Samedi 18 avril 2015 - Observer les faucons pèlerins à Ivry sur Seine. Les inscriptions sont ouvertes ! (cliquez)

Samedi 16 mai 2015 - Observer les faucons pèlerins à Ivry sur Seine. Les inscriptions sont ouvertes ! (cliquez)

jeudi 24 mars 2011

Une matinée à Ivry

8h50 : Nettement moins matinal que Yacine hier, j'arrive sur le pont d'Ivry d'où je vois un individu cellule Est haut. Il s'avère que c'est Susan qui prenait un bain de soleil.

8h54 : À peine arrivé au pied de la tour, alors que je monte mon objectif, je vois le mâle débouler de je ne sais où pour déloger la femelle qui se prélassait et prendre sa place. Elle va alors se poser hors de ma vue, vraisemblablement côté Sud bas.
 

8h55 : Le mâle ne s'attarde pas et va se poser cellule Sud-Sud-Ouest bas, une cellule à côté de l'aire présumée. Il passe quelques instants tourné vers l'intérieur et pousse des 'huiiiit huiiiit'. En regardant une photo prise peu après, j'ai à l'instant la confirmation de la présence de la femelle, dont on voit dépasser la queue !


Le mâle est à gauche, la queue de la femelle dépasse à droite

9h38 : Après quarante minutes d'immobilité, le mâle fait une petite boucle et retourne se poser une cellule plus à l'Ouest. Il y restera un petit moment mais se montrera de plus en plus remuant. Pendant ce temps, j'observe une Bergeronnette grise et un Rougequeue noir femelle.
Atterrissage du mâle (MONTAGE)

10h04 : Deux minutes plus tôt, je marche sur une belle vis bien rouillée qui se plante dans ma semelle et vient me piquer l'orteil. Plus de peur que de mal mais prévoir les pompes de sécurité la prochaine fois !

Je vois à nouveau le mâle décoller et cette fois il décrit une large courbe vers le Nord et disparaît derrière le bâtiment au pied duquel je suis. Je me précipite (en clopinant un peu) vers le quai et je crois le voir prendre la direction de l'Est.

10h08 : Après avoir vainement scruté les cieux, j'entends puis vois une Bergeronnette des ruisseaux se poser en contrebas. Sur ses gardes et remuante, elle esquive mes tentatives de photo et va se poser en face. J'espère quand même qu'elle ne finira pas en casse-croûte !

10h15 : Je lève le camp et reprends la direction du métro en longeant la Marne. Quelques coups d'œil derrière moi pour vérifier, mais rien à l'horizon.
Enregistrer un commentaire